Mon amie Adèle

Sarah Pinborough
Préludes, 2017

Louise, assistante médicale, est tombée amoureuse de David, son nouveau patron. Si son fils qu'elle élève seule n'est pas un frein pour sa nouvelle liaison, la femme du psychiatre, Adèle est un véritable dilemme. Contre toute attente, Louise se lie d'amitié avec Adèle et se met à douter de la perfection de David qui soumet Adèle à une pression jalouse insoutenable. ­Electre 2017

Permalien Surprise Panier
Réserver

Plus de détail

 Exemplaires (1)

Localisation Collection Cote Code barres Situation Date de retour
1er étage Romans policiers RP/PIN C1400002058 Prêté 30/12/2017

Surprise !?

1

Sélection

Ce qu'on en pense

Note : 5/5

Louise, jeune mère célibataire un peu dépassée, embrasse un soir un inconnu dans un bar. Cet inconnu se révélera malheureusement le lendemain être son nouveau patron, David. Elle croise ensuite par hasard la femme de celui-ci, la belle et fragile Adèle, avec qui elle devient amie. Se met alors en place entre eux un étrange triangle amoureux/amical, où Louise se retrouve bien malgré elle au centre du couple David-Adèle, mais où elle se retrouve également prisonnière de cette étrange relation. Une intrigue absolument machiavélique, où on ne sait pas qui manipule qui et qui est le bourreau ou la victime. Une ambiance inquiétante, aussi, renforcée par l'ambiguïté des personnages et par de mystérieux rêves que font les deux jeunes femmes. Et la fin est juste « wow » et « non,  c'est pas possible !!!!! ». Je pensais avoir deviné vers où nous menait l'intrigue, et je me suis fait avoir : l'auteur nous mène en bateau, en nous laissant entrevoir certaines choses, pour mieux nous cueillir avec les trois dernières pages, absolument stupéfiantes. J'ai dû relire le paragraphe où tout bascule parce que je pensais avoir mal compris : c'est tellement inattendu, tordu, énorme, qu'il est impossible de s'attendre à ça. Et après avoir fini le livre, on se prend à avoir envie de le relire en se demandant si on a raté quelque chose, ou si on aurait pu le voir venir, un peu comme dans le film « 6e sens ». Bref, vous avez compris, un roman palpitant, détonnant, dont la #findeDINGUE vous laissera sans voix !!

Par Théa