Tous fans de séries !!! : Le top 10 des bibliothécaires

Ah, les séries télévisées ! Véritable phénomène culturel et de société depuis la fin des années 90, elles rivalisent aujourd'hui avec le cinéma.

Tout le monde y va de son top des meilleures séries : voici le nôtre.

Chaozu
21 avril 2017

Game of thrones - Le trône de fer : Saisons 1

Timothy Van Patten (Réalisateur / Metteur en scène / Directeur artistique)
HBO

L'adaptation luxueuse, produite par HBO  de la saga de romans de fantasy de George R.R. Martin. Les milliers de pages de l’oeuvre originale servent de base à un scénario tentaculaire autour de la lutte pour l'accession au trône de fer après la mort du roi Robert Barathéon.

Dans un univers médiéval/fantastique, « Game of thrones » (« GOT ») nous présente un cocktail de sexe et de violence avec au menu : intrigues politiques, trahisons, conspirations, rebondissements sanglants, inceste, parricide, viols…Une série épique, spectaculaire, sulfureuse voire choquante avec une galerie de personnages forts. Les personnages féminins notamment dont la mort peut survenir à n’importe quel moment et souvent de manière violente.

Si cette multiplicité des personnages peut sembler être difficile à appréhender de prime abord, elle se révèle au contraire être l’une des forces de la série au fil des épisodes. Elle permet de développer de nombreux arcs narratifs convergeant vers un dénouement final qui approche... La saison 7 (7 épisodes) démarre le 16 juillet 2017 et la saison 8 finale est prévue pour 2018.

« GOT » c’est aussi une ambition visuelle et narrative folle, grâce notamment à un budget conséquent de 6 millions d'euros par épisode en moyenne, des décors naturels splendides (Islande, Croatie, Irlande, Maroc…), des centaines et des centaines de figurants, des costumes et vêtements incroyables... tout cela au service d’une mise en scène d’une envergure et d’une ampleur rares pour la télévision. En bref, la série incontournable du moment !!!

La bande son est disponible ici et ici. Le tome 1 du "Trône de fer" est disponible ici


Breaking bad. Saison 1

Vince Gilligan (1967-....) (Scénario)
Sony Pictures Television

Walter White, 50 ans, est professeur de chimie dans un lycée du Nouveau-Mexique. Pour subvenir aux besoins de Skyler, sa femme enceinte, et de Walt Junior, son fils handicapé, il est obligé de travailler doublement. Son quotidien déjà morose devient carrément noir lorsqu'il apprend qu'il est atteint d'un incurable cancer des poumons. Les médecins ne lui donnent pas plus de deux ans à vivre. Pour réunir rapidement beaucoup d'argent afin de mettre sa famille à l'abri, Walter ne voit plus qu'une solution : mettre ses connaissances en chimie à profit pour fabriquer et vendre du crystal meth, une drogue de synthèse qui rapporte beaucoup. Il propose à Jesse, un de ses anciens élèves devenu un petit dealer de seconde zone, de faire équipe avec lui. Le duo improvisé met en place un labo itinérant dans un vieux camping-car. Cette association inattendue va les entraîner dans une série de péripéties tant comiques que pathétiques.


Sur écoute - Intégrale Saison 1

Clark Johnson (Réalisateur / Metteur en scène / Directeur artistique)
Warner Home Vidéo

The wire / Sur écoute (5 saisons)

La série culte par excellence, considérée par de nombreux critiques et spécialistes comme la meilleure série de tous les temps.Cette affirmation quelque peu péremptoire tient à un succès critique retentissant qui tranche avec un succès public moins affirmé.

David Simon, show runner de la série, dresse le portrait d’une ville malade (Baltimore, port de la côte Est aux Etats-Unis) où corruption, clientélisme et malversation montrent un système à l’agonie. Il impose un réalisme et une esthétique quasi-documentaire au service d’une puissance d’immersion rarement atteinte dans une série. Les thèmes abordés - éducation, politique, médias, police, justice… - font de« The wire » une fresque sociale et politique sans équivalent qui est étudiée dans une cinquantaine d’universités en Europe et aux Etats-Unis comme base de cours de sociologie.

« The wire » est une série exigeante et difficile d’accès car David Simon ne nous prend pas par la main. On suit ainsi plusieurs dizaines de personnages mémorables : les inspecteurs McNulty et Bunk, les trafiquants Avon Barksdale et Stringer Bell, le toxico Bubbles, Omar Little-  braqueur de dealers qui traverse la série tel un météore sanglant et bien d’autres. La série se suffit à elle-même et forme un ensemble cohérent où aucune scène n’est superflue, le tout formant le grand œuvre de David Simon.

La bande son est disponible ici

 


Vikings : Saison 1

Ciaran Donnelly (Montage)
Fox Pathé Europa

Le récit de la vie du légendaire Ragnar Lothbrok (interprété par le charismatique acteur australien Travis Fimmel), roi scandinave qui lança les 1ers raids vikings en Europe occidentale au VIIIème siècle.

Série canado-irlandaise, « Vikings » est d’abord diffusée sur la chaine « History » au Canada et aux Etats-Unis . Cette épopée barbare, âpre et puissante mêle faits réels et légendes et nous présente le mode de vie des vikings : cultures, fêtes et cérémonies religieuses, rituels de la moisson, jusqu’au terrible supplice de "l'aigle de sang". Ces éléments, ainsi que le soin particulier apporté aux costumes et aux navires – les fameux drakkars vikings - donnent un cachet d’authenticité à cette série. La question religieuse y est omniprésente et est mise en avant par l’opposition entre religion polythéiste et monothéiste.

Vikings » c’est aussi la sublime Lagertha, interprétée par l’actrice canadienne Katheryn Winnick, 1ère épouse de Ragnar et guerrière redoutable. Des combats sanglants et superbement chorégraphiés, des scènes plus intimistes où l'on découvre l'importance de la famille pour ces vikings, des décors imposants (tournage en studio et en Irlande) sont autant d'atouts indéniables pour cette série qui se prolongera en 2018 avec une 5ème saison. 

Enfin, petit conseil : préférez la vostfr qui vous permettra d’apprécier l’accent nordique pris par les comédiens. La bande son est disponible ici

 


Dexter : saison 1


Showtime Entertainment

Dexter (8 saisons)

Expert en médecine légale spécialisé dans le sang le jour, tueur en série la nuit : Dexter Morgan est l’un des anti-héros de séries télévisées les plus marquants des années 2000.

Adaptée des livres de Jeffry P. Lindsay, la série nous montre un Dexter psychopathe et sociopathe qui n'éprouve aucune émotions. L’une des forces des scénaristes est de parvenir à nous faire ressentir de l’empathie voire d’amener à un phénomène d’identification grâce à la voix off de Dexter qui instaure une connivence trouble avec le spectateur. La justice est ici affaire de morale car ce tueur en série n’obéit qu’au « code » inculqué par son père adoptif : tuer uniquement des criminels contre lesquels la justice ne peut rien faire.

Certes la série n’a peut-être pas su s’arrêter à temps, les 2 dernières saisons étant plus ou moins dispensables de par leurs trop nombreuses incohérences. Mais les multiples cliffanghers parviennent habilement à nous maintenir en haleine et nous pousse à poursuivre notre route avec ce « monstre » sombre et torturé.

La bande son est disponible ici et ici. Les livres de Jeffry P. Lindsay sont disponibles ici et ici


Six feet under. saison 1


Interactual Technologies

Six feet under (5 saisons)

Les Fisher dirigent une entreprise de pompes funèbres à Los Angeles. A la mort de leur père, les 2 frères David et Nathaniel reprennent l’affaire familiale.

Chaque épisode commence par une scène où l’on assiste à la mort d’une personne (un enfant de six ans, un bébé, une ex-star du porno…).

Au-delà de la mort c’est la difficulté de faire son deuil qui est ici abordée à travers un principe simple : on vit, on meurt. Précurseur du « franc-parler » des séries américaines, « Six feet under » aborde plusieurs sujets sensibles : la mort, l’homosexualité, la religions, les addictions, l’infidélité…sur fond d’anti-conformisme et d’humour noir corrosif. Le show runnerAlan Ball – scénariste de "American beauty"et créateur d’une autre série"True blood" – fait preuve de moyens narratifs.

La bande son est disponible ici.


Treme : Saison 1

Agnieszka Holland (1948-....) (Réalisateur / Metteur en scène / Directeur artistique)
Home Box Office

 Treme (4 saisons)

 Série HBO conçue par David Simon (The wire), « Treme » - nom d’un des plus vieux quartiers de la Nouvelle-Orl éans - s’attarde sur le « post-Katrina » (3 mois après le passage de l’ouragan et les années qui suivent).

 Ainsi, on y voit une ville et ses habitants qui se sentent abandonnés. La série pointe les dysfonctionnements des services publics américains ou le désintérêt et les promesses non tenues du gouvernement. Elle montre aussi une ville qui souffre de plaies bien plus anciennes, la Nouvelle-Orléans ayant toujours été quelque peu à part dans l’histoire américaine.

 « Treme » est une œuvre engagée qui nous immerge dans le quotidien d’un lent processus de reconstruction. Les habitants s’accrochent à leur musique et à leurs traditions – avec l’incontournable défilé du mardi-gras - qui constituent le ciment qui les unit dans l’adversité et les renforcent dans leur fierté locale.

 Si « Treme » est une série dramatique, elle n’oublie pas d’être festive voire euphorisante et vous en mettra plein les yeux et plein les oreilles avec la musique, notamment le jazz, omniprésente. Cet aspect musical est essentiel et est abordé comme un outil narratif au service d'un recit quasi ethnographique sur la Nouvelle-Orléans et ses habitants.

 La bande son est disponible ici

 


Twin peaks : Pilote + Saison 1

David Lynch (1946-....) (Auteur)
Twin Peaks productions

 Twin Peaks (2 saisons, 3ème saison à venir en 2017)

La jeune Laura Palmer est retrouvée morte nue au bord d’un lac enveloppée dans du plastique. Mais qui a tué Laura Palmer ?

En 1990, David Lynch et Mark Frost inventent la série télévisée moderne en dynamitant les codes du genre. Pastiche à peine voilé des "soaps opéras",« Twin Peaks » est une plongée trouble dans une petite ville imaginaire des Etats-unis, entre fantastique et enquête policière. En 2 saisons de 30 épisodes, « Twin Peaks » nous fait rencontrer un ensemble de personnages qui cachent bien des secrets sous leur apparente normalité. Cette dichotomie, très prisée par David Lynch dans son cinéma, nous entraîne dans un jeu de pistes mené par Dale Cooper, interprété par Kyle MacLachlan, agent spécial du FBI chargé de l’enquête.

A noter, la magnifique musique d'Angelo Badalamenti et une saison 3 prévue en 2017 avec les créateurs originels aux commandes.

David Lynch réalisera "Twin Peaks : fire walk with me"en 1992, un long métrage qui s’attarde sur les derniers jours de Laura Palmer.

La saison 3 débute le 21 mai 2017 toujours avec David Lynch et Mark Frost aux commandes, Angelo Badalamenti toujours à la bande originale ainsi que de nombreux acteurs des 2 premières saisons.

La bande son de la série est disponible ici et celle du film ici

 


Les soprano. Saison 1, Episodes 7 à 13


Brillstein-Grey Entertainment

 

Les Soprano (6 saisons)

 

Les déboires existentiels et les crises de panique de Tony Soprano, chef de clan de la Mafia du New Jersey, qui consulte une psy. Evidemment on pense aux films de Coppola et Scorsese ("Le parrain", "Les affranchis"), et également à "Mafia blues"qui part du même postulat de départ.

 

« Les Soprano » repose essentiellement sur ses personnages forts et renouvelle l’archétype du mafieux à commencer par Tony Soprano interprété magistralement par James Gandolfini .

 

 

La série s’inscrit dans le cadre du renouveau des séries US à la fin des années 1990 où le "show runner", ici David Chase, s’impose comme un démiurge tout puissant. Finis les "cliffhangers" systématiques et place à une narration plus lente. Une grande réussite qui réside dans « les petits riens », la vie de tous les jours, les silences, et où l’action est distendue.

 

Plus qu’une série on a l’impression de suivre un long film et on se prend à développer une empathie et une tendresse pour cette galerie d'individus peu fréquentables malgré les atrocités qu’ils commettent.

 

« Les Soprano » se conclut par une scène finale complètement inattendue et qui reste dans les annales des scènes de fin de séries télévisées.

 


Peaky blinders - Saison 1

Florence Dupré La Tour (1978-....) (Montage)
Arte Vidéo

 

Peaky blinders (3 saisons, en cours)

 

Une série britannique autour des « Peaky blinders » - littéralement « visières aveuglantes » -, un gang qui a réellement existé dont la particularité était de cacher des lames de rasoirs dans la visière de leurs casquettes afin de s’en servir pour aveugler leurs ennemis.

« Peaky blinders » c’est "Gangs of New-York"de Martin Scorsesequi rencontre la série "Boardwalk empire" avec une once du film de Brian de Palma "Les incorruptibles". Esthétiquement bluffante, les images somptueuses nous plongent dans une Angleterre post-industrielle saisissante de réalisme. L’action se situe dans les bas-fonds anglais du Birmingham des années 20 où l'on suit Thomas Shelby (interprété par le magnétique Cillian Murphy), chef de gang froid, violent et ambitieux

 

 

Au-delà d’une simple histoire de gangs, la série s’attache à retranscrire le contexte politique de l’époque entre idéologie communiste en vogue et la naissance de l’IRA (Armée Républicaine Irlandaise). Enfin, la bande originale incroyable entre rock et folk, à commencer par le générique entêtant interprété par Nick Cave pour la 1ère saison, achève de donner un cachet particulier à cette série. 

 

La bande son est disponible ici