Formation
Bébé polyglotte

Selon une récente étude anglaise (résumée en français ici), le fait d'être exposé à une langue et à ses sonorités dans l'enfance laisse une "empreinte" dans le cerveau.

Cette empreinte permet ensuite au cerveau d'être plus réceptif aux sons de cette langue, comme s'il la reconnaissait, même si elle n'a pas été pratiquée depuis des années (chez les enfants adoptés par exemple).

De plus, l'étude montre que les enfants bilingues ou exposés à plusieurs langues dès leur plus jeune âge développent certaines zones de leur cerveau liées à la mémoire et à l'attention, ce qui n'est pas le cas des enfants unilingues.

De là à dire que plus on est confronté jeune aux langues, plus on les assimile ensuite facilement, il n'y a qu'un pas ...

 

Théa
4 décembre 2015